Make your own free website on Tripod.com


Erreur historique du Coran



Le verset 7 de la sourate 19 nous dit que Jean-Baptiste a ?t? la toute premi?re personne ? s'appeller "Jean".


Hamidoullah:

Zacharie, Nous t'annon?ons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donn? auparavant d'homonyme?.

Kasimirski:

L'ange dit : 0 Zacharie ! nous t'annon?ons un fils. Son nom sera Iahia. Avant lui, personne n'a port? ce nom.

Chouraqui:

? Zakar?y?, voici, nous t?annon?ons un gar?on: son nom sera Yahy?. Nous n?avions auparavant, jamais donn? ce nom. ?

Universit? d'Al Azhar:

Il entendit alors un appel: "? Zacharie, Nous t'annon?ons la bonne nouvelle de la prochaine naissance d'un gar?on que Nous avons appel? Jean, et ce nom Nous ne l'avons donn? ? personne d'autre auparavant".


Or il se trouve que le nom de Jean (Yahya) ?tait courant bien avant la naissance suppos?e de Jean-Baptiste. Ce nom est issu de l'H?breu Yohanan. Plusieurs personnes sont d?sign?es par ce nom dans l'ancien testament de la Bible. Ce nom ?tait aussi courant en Perse. Mohammed a commis ici une b?te erreur historique.


Yohan?n ( F., J., T.); Jochanan (S.); Johanan (Sy.); Jokhanan (D.): l?Eternel a fait gr?ce. - 1. Benjamite qui rejoignit David ? Tsiqlag #1Ch 12.15 - 2. Le 8e des Gadites qui rejoignirent David. Le roi fit de lui l?un des chefs de l?arm?e. #1Ch 12.13, 15 - 3. Un membre de la lign?e des souv. sacrificateurs; il v?cut vers 800 av. J.-C. (1Ch 5.36) - 4. L?vite qor?ite, plac? dans la 6e classe des portiers sous le r?gne de David. #1Ch 26.3 - 5. Le 2e des chefs militaires que Josaphat honora; ce chef commandait ? 280 000 hommes. #2Ch 17.15 - 6. P?re de cet Isma?l qui soutint Yehoyada lors de sa r?volte contre Athalie. #2Ch 23.1 - 7. Descendant d?Ephra?m. #2Ch 28.12 - 8. Fils a?n? du roi Josias #1Ch 3.15 mort jeune, app. - 9. Chef militaire, fils de Qar?ah. Ses hommes et lui se soumirent ? Gu?dalia, que Neboukadnetsar avait ?tabli gouverneur de Juda #2Ki 25.22, 23; Jer 40.8, 9 Il r?v?la ? Gu?dalia le complot ourdi contre le gouverneur pour le tuer. #Jer 40.13, 14 Lorsque Gu?dalia fut assassin?, parce qu?il n?avait pas tenu compte de l?avertissement, Yohan?n se mit ? la t?te de ceux qui voulurent venger la victime (41.11-15). Plus tard, il conseilla la descente en Egypte et y conduisit les survivants de Juda, malgr? l?opposition de J?r?mie (41.16 ? 43.13). - 10. L?un des fils d?Elyo?na?. #1Ch 3.24 - 11. Fils de Haqqathan, du clan d?Azgad. Avec 110 hommes, il accompagna Esdras, lors du retour de Babylone. #Ezr 8.12 - 12. Fils d?un nomm? Eliachib, qui n??tait prob. pas souv. sacrificateur. Esdras, accabl? de chagrin ? cause du p?ch? des Isra?lites mari?s ? des femmes ?trang?res, se retira dans la chambre de Yohan?n et refusa de manger et de boire. #Ezr 10.6 - 13. Fils de Tobiya, l?Ammonite; il ?pousa une Juive ? l??poque de N?h?mie. #Ne 6.18 - 14. Souv. sacrificateur #Ne 12.22 petit-fils d?Eliachib (v. 23; cf. v. 11). Au v. 11, le nom figure sous la forme de Jonathan, sans doute ? cause d?une alt?ration du texte. Le temple des Juifs d?El?phantine (en face de Sy?ne en Egypte) fut d?truit en 410 av. J.-C., ? l?instigation des pr?tres ?gypt. Ces Juifs inform?rent imm?diatement Yohan?n de ce sacril?ge; ils esp?raient que le souv. sacrificateur pourrait leur faire obtenir justice. - Enfin, selon les papyrus d?El?phantine, ce temple fut reconstruit pour l?an 402 av. J.-C. (v. Papyrus, Sy?ne). Jos?phe (qui a raison de l?appeler Jean) d?clare qu?il tua dans le Temple son fr?re, nomm? J?sus; l?historien dit que Yohan?n craignait d??tre supplant? par son fr?re dans la charge de souv. sacrificateur. Ce meurtre fut commis sous le r?gne d?Artaxerx?s Mnemon, entre 405 et 362 av. J.-C. (Ant. 11.7.1; cf. 5.4). - 15. Sacrificateur; chef de la maison patriarcale d?Amaria, ? l??poque du souv. sacrificateur Yoyakim. #Ne 12.13 - 16. L?un des fils de B?ba?; Esdras le persuada de renvoyer sa femme ?trang?re. #Ezr 10.28 - 17. L?un des pr?tres qui offici?rent lorsque N?h?mie c?l?bra la d?dicace des murailles de J?rusalem. #Ne 12.42 - 18. Forme de ce nom dans le N.T.: V. Jean (et aussi Yoanan).


Et aussi:


Jean ( S., F., J., T.): gr. I?ann?s, de l?h?br. yoHanan, l?Eternel a fait gr?ce. Plusieurs personnages de l?A.T. se nomment ainsi. V. Yohan?n (et Yoanan). - 1. Jean-Baptiste. Pr?curseur imm?diat de J?sus, envoy? pour lui pr?parer le chemin. Son p?re Zacharie et sa m?re Elisabeth, tous deux descendants d?Aaron, ?taient des gens profond?ment pieux. #Lu 1.5 Elisabeth ?tait cousine de la Vierge Marie, qui appartenait ? la tribu de Juda (v. 36). Les parents de Jean habitaient une localit? montagneuse de Juda (v. 39), pt-?tre Juttah, ou la ville sacerdotale d?H?bron. Zacharie accomplissait ses fonctions en br?lant de l?encens dans le Temple de J?rusalem, lorsque l?ange Gabriel lui apparut. Il lui promit un fils, qui devait se nommer Jean et ?tre ?lev? en Nazir?en, comme Samson et Samuel autrefois. L?ange annon?a en outre que l?enfant serait rempli de l?Esprit Saint d?s sa naissance, et qu?il ?tait appel? ? pr?parer au Seigneur un peuple bien dispos?. #Lu 1.8-17 Jean naquit en l?an 5 av. J.-C. Il passa sa jeunesse dans la r?gion d?sertique non loin du sol natal, ? l?O. de la mer Morte (v.80). En 26 ap. J.-C., il se mit ? pr?cher dans le d?sert, aux alentours du Jourdain. On pense que Jean exer?a son minist?re pendant une ann?e sabbatique (3.1, 2). - Sa mission fut de r?v?ler le Messie en la personne de J?sus #Joh 1.15 Avec une ferveur intense, il haranguait les foules qui accouraient de partout. Il les pressait de se repentir imm?diatement, parce que le Royaume des cieux ?tait proche. Beaucoup ?taient baptis?s dans le Jourdain, apr?s avoir confess? leurs p?ch?s. Jean re?ut d?s lors l??pith?te de baptiseur (baptiste), qui le distinguait de ses homonymes. Son bapt?me d?eau symbolisait la purification du p?ch?; mais le proph?te n?estimait pas que ce f?t suffisant. Il exhortait ses auditeurs ? croire en celui qui devait venir apr?s lui. #Ac 19.4 Il se d?clarait indigne de d?lier la courroie de ses souliers, car le Christ baptiserait ses disciples du St-Esprit et de feu. #Mt 3.5-12 Bien que Jean se f?t d?clar? inf?rieur ? J?sus, notre Seigneur voulut ?tre baptis? par lui. En s?opposant tout d?abord ? ce d?sir, le Baptiste prouva qu?il avait reconnu en J?sus le Messie (v. 13-17). Il n?ignorait pas ce que Zacharie et Elisabeth lui avaient dit ? son sujet. L?exactitude de leurs r?cits fut pleinement confirm?e, quand il vit l?Esprit Saint descendre sur J?sus lors de son bapt?me. Ce signe l?autorisa ? proclamer que J?sus ?tait le Christ. #Joh 1.32-34 - Malachie avait proph?tis? qu?Elie reviendrait avant le grand jour de l?Eternel et qu?un pr?curseur pr?parerait le chemin du Seigneur (4.5-6; 3.1). - L?ange parlant ? Zacharie lui annon?a que son fils marcherait "devant Dieu avec l?esprit et la puissance d?Elie". #Lu 1.17 J?sus lui-m?me d?clara voir dans le minist?re de Jean-Baptiste un 1er accomplissement de la proph?tie de Malachie. #Mr 9.11-13 Toutefois le Baptiste pr?cisa nettement qu?il n??tait pas Elie. #Joh 1.21 Ce dernier reviendra, croyons-nous, comme l?un des 2 t?moins d?Ap. 11, imm?diatement avant l?av?nement glorieux du Christ. V. Elie. Quant ? Jean-Baptiste, il ressemble effectivement sur bien des points ? Elie: son costume rustique, son comportement vis-?-vis des grands, et surtout son action sur le peuple pour le ramener ? Dieu par la repentance et une vraie conversion. Il avait dit de J?sus: "Il faut qu?il croisse et que je diminue"; il constata, sans jalousie, l?accomplissement de sa pr?diction #Joh 3.25-30 Il eut un minist?re tr?s court, mais jouit d?une immense popularit?. A la fin de l?ann?e 27 ou au d?but de 28 ap. J.-C., fid?le ? sa mission, il reprocha ? H?rode le t?trarque l?adult?re qu?il commettait avec la femme de son fr?re Philippe; H?rode fit emprisonner le proph?te #Lu 3.19, 20 Troubl?, anxieux d?apprendre quelle tournure prenait l?oeuvre de J?sus, se sentant pt-?tre abandonn? alors que d?autres ?taient secourus, Jean envoya 2 de ses disciples demander ? J?sus s?il ?tait le Messie promis. Le ma?tre r?pondit par la mention de ses oeuvres. Au moment o? les 2 envoy?s s?en retournaient, J?sus pronon?a devant la foule un ?loge magnifique de Jean-Baptiste. #Mt 11.2-15 Bien qu?il n?e?t fait aucun miracle #Joh 10.41 il ?tait le plus grand des proph?tes, en ce s. qu?il eut le privil?ge de pr?parer le peuple ? la venue du Christ et de le lui r?v?ler. H?rodias, la princesse adult?re, trama la mort du proph?te; elle persuada sa fille, dont la danse avait charm? H?rode, de demander au t?trarque la t?te du Baptiste. Elle lui fut accord?e, et les disciples de Jean emport?rent le cadavre d?capit? pour l?ensevelir. Priv?s de leur ma?tre, ils se souvinrent du t?moignage que Jean-Baptiste avait rendu ? l?Agneau de Dieu, et devinrent disciples de J?sus. #Mt 14.3-12; Mr 6.16-29; Lu 3.19-20 Jos?phe attribue la mort du proph?te ? la jalousie d?H?rode, parce que Jean avait une grande influence sur le peuple. Cet historien ajoute que l?an?antissement de l?arm?e d?H?rode dans la guerre contre Ar?tas fut en g?n. consid?r? comme un jugement de Dieu inflig? au t?trarque ? cause du meurtre de Jean. Jos?phe situe l?emprisonnement et la mort du Baptiste dans la forteresse de Mach?ronte (Ant. 18.5.2). Cet endroit appel? Machdera au temps d?H?rode, se nomme actuellement Mekaur (Mukawer); il se trouve dans les montagnes, sur la rive orientale de la mer Morte, ? env. 8 km. au N. de l?Arnon, au sommet d?une ?minence en forme de c?ne, dominant la mer Morte de plus de 1100 m. Les vestiges de l?antique forteresse sont encore bien visibles. Au centre, il y a un puits profond et 2 donjons, dont l?un fut pt-?tre la prison de Jean-Baptiste. - 2. L?ap?tre Jean. Fils de Z?b?d?e, fr?re de Jacques qui subit le martyre sous H?rode Agrippa I. #Mt 4.21; Ac 12.12 On suppose, avec raison, que Jean ?tait le cadet, que leur m?re s?appelait Salom? et qu?elle ?tait soeur de la m?re de J?sus. V. Jacques, 1. Le p?re de Jean poss?dait des barques; ses 2 fils et des ouvriers l?assistaient dans son m?tier de p?cheur du lac de Galil?e. #Mr 1.19-20 Jean avait suivi l?enseignement du Baptiste au bord du Jourdain; celui-ci, d?signant J?sus comme l?Agneau de Dieu, s?adressait ? Andr? et ? un disciple anonyme qui ?tait ?videmment Jean. #Joh 1.35-40 Ce dernier accompagna sans doute J?sus en Galil?e et aux noces de Cana (2.1-11), mais il n?avait pas encore ?t? appel? ? suivre le Seigneur de fa?on permanente. Il reprit son travail sur le lac; Jean et son fr?re Jacques ?taient parfois associ?s ? Pierre. #Lu 5.10 - J?sus appela Jacques et Jean ? quitter leur m?tier pour le suivre #Mt 4.21, 22; Mr 1.19, 20 Plus tard, il en fit des ap?tres #Mt 10.2 J?sus les surnomma Boanerg?s, fils du tonnerre #Mr 3.17 sans doute ? cause de leur caract?re violent. L?imp?tuosit? de leur temp?rament naturel, non encore pleinement transform? par la gr?ce, se manifesta lorsque Jean gourmanda un homme qui chassait les d?mons au nom de Christ, mais sans faire partie du groupe des disciples. #Lu 9.49 La m?me violence apparut quand les 2 fr?res voulurent faire descendre le feu du ciel sur un village samaritain, dont les habitants avaient refus? de recevoir leur ma?tre (v. 52-56). L??go?sme de Jacques et de Jean les poussa ? joindre leurs instances ? celles de leur m?re, qui demandait pour ses fils les premi?res places aux c?t?s de J?sus dans le royaume ? venir. En m?me temps, ils manifest?rent leur z?le en se d?clarant pr?ts ? affronter la mort pour Christ. #Mt 20.20-24; Mr 10.35-41 Mais la gr?ce triompha de ces d?fauts naturels, et leur violence m?me se transforma en force glorieusement ma?tris?e. Une profonde intuition spirituelle et une vive sensibilit? caract?risaient Jean, ce disciple que J?sus aima particuli?rement. Il fut l?un des 3 ap?tres ? qui J?sus permit de voir la r?surrection de la fille de Ja?rus #Mr 5.37; Lu 8.51 d?assister ? la transfiguration #Mt 17.1; Mr 9.2; Lu 9.28 et ? l?agonie du jardin de Geths?man?. #Mt 26.37; Mr 14.33 Lors du dernier repas, il ?tait tout pr?s de J?sus. #Joh 13.23 De Geths?man?, il suivit J?sus jusqu?? l?int?rieur de la r?sidence du souverain-sacrificateur dont il ?tait connu; puis il assista ? la crucifixion. Du haut de la croix, J?sus confia sa m?re ? Jean, qui la prit chez lui (18.15; 19.27). Lorsqu?on l?informa que la tombe du Christ ?tait vide, Jean courut au s?pulcre avec Pierre et constata que le Ma?tre ?tait r?ellement vivant (20.1-10). Le soir du m?me jour, en compagnie des autres disciples, il vit le Ressuscit?, qui leur apparut encore une semaine plus tard #Lu 24.33-43; Joh 20.19-30; 1Co 15.5 Jean se rendit avec les autres disciples en Galil?e, comme J?sus le leur avait ordonn? et il vit de nouveau le Seigneur. #Mt 26.32; 28.10, 16; Joh 21.1-7 Pendant que Jean se trouvait en Galil?e, le bruit se r?pandit parmi les disciples (qui interpr?taient mal une parole de J?sus) que Jean ne mourrait pas #Joh 21.22 Apr?s l?Ascension, il resta un cert. temps avec les 10 autres ap?tres dans une chambre haute ? J?rusalem. #Ac 1.13 Au lendemain de la Pentec?te, il s?associa ? Pierre pour un grand travail missionnaire (3.1). Tous 2 furent emprisonn?s par les autorit?s juives, et confess?rent hardiment leur foi (4.19). Les autres ap?tres envoy?rent Pierre et Jean en Samarie, assister Philippe, qui commen?ait ? y pr?cher l?Evangile (8.14). Jean fut l?un des ap?tres qui rest?rent ? J?rusalem durant les pers?cutions assaillant les 1ers chr?tiens. Semblable ? une colonne de l?Eglise, il ?tait encore ? J?rusalem quand Paul s?y rendit, apr?s son 1er voyage missionnaire. #Ac 15.6; Ga 2.9 - Cinq livres du N.T. lui sont attribu?s: le 4e Evangile, 3 ?p. et l?Apocalypse, dont le titre mentionne le nom de Jean, son auteur. La tradition rapporte que son minist?re se termina ? Eph?se.Il est prob. que Jean prit soin des 7 Eglises d?Asie. #Re 1.11 Quand il r?digea l?Apoc., sans doute vers 95 ap. J.-C. l?ap?tre ?tait exil? dans l??le de Patmos, ? cause de la parole de Dieu et du t?moignage qu?il avait rendu ? J?sus #Re 1.9 L?av?nement de Nerva en 96 l?aurait lib?r? et lui aurait permis de retourner ? Eph?se, dit-on. Polycarpe, Papias et Ignace suivirent son enseignement. Ir?n?e, disciple de Polycarpe, d?clare que Jean demeura ? Eph?se jusqu?? sa mort, qui se produisit sous Trajan, qui r?gna de 98 ? 117. - 3. Jean-Marc. Il s?agit de l??vang?liste Marc, qui prob. fut d?abord appel? Jean, son v?ritable nom. Marc n??tait que le surnom #Ac 12.12, 25 v. Marc. - 4. Dignitaire juif. Avec Anne, Ca?phe, Alexandre et tous les autres personnages de la famille du souv. sacrificateur, ? laquelle il appartenait pt-?tre, il fit compara?tre Pierre et Jean, qui durent rendre compte de leur pr?dication. #Ac 4.6




Retour sommaire su site-satellite meteofa